loi Pinel ancien

Néanmoins, le marché immobilier évolue en raison des nouvelles exigences des locataires. L'obsolescence de l'immobilier s'accélère sous l'impulsion de nouvelles normes énergétiques omniprésentes. Le propriétaire devra alors profiter de ce triple dynamique de la loi Pinel ancien, obsolescence de l’immobilier, marché assaini et taux bas, pour réussir son investissement. C’est une stratégie que nous vous aidons à mettre en œuvre dans notre livre "Intestin in Real State". Investissez dans le vieil immeuble et travaillez dessus pour vous adapter à la demande changeante des locataires

Investissement locatif

L'investissement locatif dans le premier peut alors être réalisé dans le cadre du régime fiscal du déficit immobilier ou de la loi PINEL réhabilitée optimisée au déficit foncier. Le principe est proche: il s'agit d'investir dans une ancienne propriété et de réaliser des travaux de maintenance, de réparation et d'amélioration pour adapter le bâtiment aux nouvelles exigences des locataires. Lorsque le propriétaire opte pour le système d’impôt sur le déficit immobilier, les travaux d’entretien, de réparation et de rénovation entrepris par le propriétaire afin de percevoir les revenus de la propriété sont déductibles des autres revenus de la propriété pour les 10 prochaines années et des autres revenus (revenus professionnels) à 10700 € l'année d'achèvement. (Voir "Investissement immobilier et déficit foncier: une stratégie sensée".). Cette stratégie est particulièrement pertinente, mais le travail déductible est très limité et ne permettra pas une restructuration totale du bâtiment (voire »revenu de la propriété: Quels sont les travaux déductibles pour calculer l’impôt sur le revenu?)

Investir dans l'ancien

Entre des taux hypothécaires excessivement bas (voir "échelle des meilleurs taux hypothécaires") et un marché immobilier considérablement épuré depuis les excès de 2008 (sauf à Paris, Lyon, Bordeaux ... des villes dans lesquelles la bulle immobilière semble à son paroxysme), il est maintenant parfaitement cohérent de s’intéresser à l’investissement immobilier. 4. Sécurité de l'installation électrique et respect, notamment, des exigences suivantes: a) présence d'un dispositif général de contrôle et de protection de l'installation, en principe le disjoncteur de dérivation; b) protection par un dispositif différentiel (disjoncteur ou commutateur différentiel) à l'origine de l'installation, de sensibilité appropriée aux conditions de la terre. Ce dispositif peut être intégré au disjoncteur de dérivation;

Réussir son investissment

c) liaison équipotentielle dans chaque pièce contenant un bain ou une douche (salle de douche); d) dispositif de protection par fusible à cartouche ou disjoncteur de division sur chaque circuit, adapté à la section des conducteurs; e) élimination de tout risque de contact direct avec des pièces sous tension, telles que des conducteurs nus, des terminaux d'accès, des équipements détériorés; f) des conducteurs protégés par des conduits, des moulures ou des plaintes; g) en cas de rénovation de l'installation électrique, les travaux sont conformes aux dispositions de sécurité de la norme NF C 15-100 avec un dimensionnement suffisant en fonction des équipements prévisibles.